Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a réaffirmé vendredi la politique de tolérance zéro de l'Organisation envers le harcèlement sexuel.

 

« Je suis bien conscient de la culture de domination masculine qui imprègne les gouvernements, le secteur privé, les organisations internationales et même la société civile. Cela crée des obstacles aux politiques de tolérance zéro en matière de harcèlement sexuel, y compris ici à l'ONU. Je suis déterminé à les supprimer », a dit M. Guterres lors d'un point de presse au siège de l'ONU à New York.

 

Il a rappelé que le harcèlement sexuel, comme les abus sexuels et la violence sexuelle, sont enracinés dans les déséquilibres entre hommes et femmes en termes de pouvoir. « C'est pourquoi l'égalité des droits et de représentation est si importante, et c'est pourquoi j'ai lancé une stratégie de parité entre les sexes à l'ONU », a-t-il dit.

 

Pour la première fois dans l'histoire des Nations Unies, la parité au sein du Groupe des dirigeants des Nations Unies a été atteinte, avec 23 femmes et 21 hommes appartenant à ce groupe.

 

  1. Guterres a également mis en avant cinq mesures prises pour lutter contre le harcèlement sexuel.

« Premièrement, nous nous engageons à prendre au sérieux toutes les allégations, passées et présentes », a-t-il dit. « Deuxièmement, nous devons nous assurer que tout le personnel affecté par le harcèlement sait quoi faire et où aller chercher de l'aide ».

 

« Troisièmement, j'ai mis en place un groupe de travail réunissant des dirigeants de l'ensemble du système des Nations Unies afin de redoubler d'efforts pour lutter contre le harcèlement et renforcer le soutien aux victimes », a-t-il ajouté. « Quatrièmement, j'ai renforcé la protection des lanceurs d'alerte et rappelé aux employés leur devoir de dénoncer le harcèlement sexuel et de soutenir les personnes touchées. Et, cinquièmement, nous allons bientôt mener une enquête auprès du personnel du Secrétariat pour nous donner de meilleures informations sur la prévalence (du harcèlement sexuel) et les taux de déclaration ».

 

Source: unnewstracker