Une équipe d’AfricTivistes s’est rendue à N’djamena au Tchad entre le 24 et le 28 janvier 2022 pour dispenser des formations théoriques et pratiques sur l’engagement citoyen et la transformation sociale. L’occasion a été saisie pour mettre en place une communauté d’acteurs de changements et de partage de bonnes pratiques, appelée “SahelActivistes”, pour lutter contre les inégalités dans la région.

 

En partenariat avec Oxfam et WiLDAF, AfricTivistes a animé pendant cinq jours au Tchad des sessions de formations théoriques et pratiques sur l’engagement citoyen et la transformation sociale à l’ère du digital. Organisées dans les locaux du laboratoire de fabrication numérique WenakLabs, ces sessions ont permis de doter de solides connaissances aux participants afin de porter le plaidoyer pour réduire les inégalités au Tchad. Les participants retenus suite à un appel à candidature ont manifesté un réel intérêt pour cette problématique et montré leur disposition à changer la donne. Avec des profils variés, journalistes, enseignants, sociologues, juristes et défenseurs de droits de l'homme, ces derniers, qu’on appelle désormais "SahelActivistes", ont témoigné de leur volonté d’être de véritables acteurs de changement en s’appuyant sur le leadership individuel et collectif.

 

Âgés de 18 à 40 ans, les participants ont compris que leur implication est une exigence pour bâtir un avenir meilleur pour la région. “Les jeunes constituent l’espoir du Sahel. Par leur engagement et leur détermination, ils contribuent à réduire les inégalités et en cela constituent une réponse conjoncturelle à la situation que traverse cette zone. Ils doivent être écoutés mais surtout entendus car ils sont porteurs de solutions”, a préconisé le Président d’AfricTivistes Cheikh Fall qui a dirigé les travaux.

 

Durant les sessions, les “SahelActivistes” ont essayé de définir eux-mêmes les inégalités au Sahel comme étant la répartition injuste et inégale des richesses découlant d’une situation politique, institutionnelle, économique et sociale. Selon eux, les inégalités se traduisent par une discrmination et une limitation des droits de l’immense majorité de la population renforcée par le poids de la tradition et de la culture. “Nous sommes convaincus que les inégalités constituent un fléau qui installe la guerre, le terrotrisme l'insécurité , la méfiance, l'instabilité politique, le sous-développement, la confiscation des richesses”, soutiennent-ils. 

 

Ainsi, les "SahelActivistes" demeurent convaincu que pour réduire les inégalités, il faut: 

 

  • une éducation pour tous;
  • une bonne gouvernance,
  • une justice sociale;
  • de la redevabilité;
  • le respect des droits (couches vulnérables);
  • la lutte contre l’injustice;
  • la promotion de l'innovation;
  • l’implication effective des acteurs politiques, culturels, religieux et traditionnels.

 

Par ailleurs, lors des travaux, les participants ont cartographié les différents acteurs de pouvoir influents dont les actions peuvent impacter sur les inégalités qu’ils soient des acteurs favorables avec une influence haute, des acteurs hostiles avec une influence haute, et des acteurs neutres à tendance favorable avec une influence moyenne. 

 

Pour amener les autorités politiques, leaders religieux et traditionnels du Tchad à contribuer aux actions visant à réduire les inégalités dans le Sahel, les “SahelActivistes” comptent mettre en œuvre plusieurs stratégies d’intervention notamment des activités online et offline. C’est dans ce sens qu’il sera mis en œuvre des campagnes de sensibilisation des organisations communautaires de base (OCB) et des citoyens sur le code minier et sur l’affectation de 5% des ressources issues de l’exploitation à la population. Toujours dans le cadre de la sensibilisation, il sera organisé des formations et séries d’ateliers intitulés  “Tchad Savoir”  ainsi qu’une série de formations pour les jeunes filles pour bien mener le plaidoyer sur l’éducation des jeunes filles. Aussi, il sera conçu et produit du contenu pour alimenter la campagne de sensibilisation en ligne et offline.

 

“La mise en œuvre de ces différentes activités va aider à une meilleure compréhension du Code Minier et des enjeux liés aux inégalités dans le Sahel. Cela nous permettra aussi d’initier les jeunes aux valeurs et importance de l’éducation”, soutiennent les “SahelAfricTivistes”. Ils pensent qu’une meilleure répartition des responsabilités  au niveau de la division sociale du travail (rôle reproductif, productif et communautaire) participera également à réduire les inégalités.

 

Les “SahelActivistes” veulent ainsi mettre en place un contenu pédagogique accessible et adapté qui prendra en compte toutes ces préoccupations précitées. Ils soulignent que leur démarche va contribuer à avoir un futur souhaitable à court terme à l’horizon 2025. Pour y arriver, ils ont déjà lancé les hashtags #Nos5pourCent et #EducActionSahel qui seront utilisés dans leurs différents supports de communication sur internet. Les “SahelActivistes” peuvent également compter dans la mise en œuvre de leurs actions sur  WenakLabs, un partenaire local d’AfricTivistes au Tchad, qui s’engage à mettre à leur disposition des facilités logistiques et opérationnelles.

 

Source : https://www.africtivistes.org/!/index.php/fr/accueil/420-engagement-citoyen-et-transformation-sociale-les-sahelactivistes-a-l-assaut-des-inegalites-au-tchad

 

Facebook

Dernier bulletin